No image

Messe les 3 prêtres à vos intentions

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

<p><sup>«</sup>D<em>eux hommes montèrent au Temple pour prier. »&nbsp;</em>L’un, pharisien, debout, mais tourné d’abord vers lui-même, rend grâce à Dieu de ne pas être comme&nbsp;<em>« le reste des hommes »,</em>&nbsp;dit le texte grec, et d’accomplir pleinement la Loi et les prescriptions données par Dieu à son peuple. Il respire la suffisance et l’orgueil. L’autre, publicain, reconnaît sa condition de pécheur,&nbsp;<em>« n’a pas le cœur fier, ni le regard ambitieux »</em>&nbsp;(Ps&nbsp;130) et s’adresse à Dieu pour lui demander son pardon.</p><p>Si Jésus raconte cette parabole, ce n’est pas seulement pour dénoncer l’orgueil et faire l’éloge de l’humilité, sur un plan moral, c’est surtout pour évoquer ce qu’est être juste aux yeux de Dieu. Être juste aux yeux de Dieu, ce n’est d’abord respecter des commandements fussent-ils de Dieu et/ou de l’Église, même s’ils ne sont pas à négliger !&nbsp;<em>« Devenir juste »</em>, c’est d’abord se tourner vers Dieu avec confiance. Car c’est lui qui scrute et connaît notre cœur (Ps 138), c’est de Lui que nous pouvons attendre (et par Lui que nous pouvons atteindre) une justesse dans nos relations, nos pensées, nos sentiments ou nos attitudes vis-à-vis de ceux et celles que nous croisons chaque jour.</p><p>En ces jours de confinement où nous ne pouvons plus nous rendre « au temple pour prier », nous pouvons cependant demander à Dieu la grâce de devenir ajusté à Sa Parole et demander Son Esprit pour qu’il nous aide à trouver des mots et des attitudes ajustées aux frères et sœurs encore plus isolés ou désemparés par cette situation.</p><p><strong>Christophe Roucou (Mission de France)</strong></p>

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

  • Messe les 3 prêtres à vos intentions
  • 2020-03-21T11:30:00+01:00
  • 2020-03-21T11:55:00+01:00
  • <p><sup>«</sup>D<em>eux hommes montèrent au Temple pour prier. »&nbsp;</em>L’un, pharisien, debout, mais tourné d’abord vers lui-même, rend grâce à Dieu de ne pas être comme&nbsp;<em>« le reste des hommes »,</em>&nbsp;dit le texte grec, et d’accomplir pleinement la Loi et les prescriptions données par Dieu à son peuple. Il respire la suffisance et l’orgueil. L’autre, publicain, reconnaît sa condition de pécheur,&nbsp;<em>« n’a pas le cœur fier, ni le regard ambitieux »</em>&nbsp;(Ps&nbsp;130) et s’adresse à Dieu pour lui demander son pardon.</p><p>Si Jésus raconte cette parabole, ce n’est pas seulement pour dénoncer l’orgueil et faire l’éloge de l’humilité, sur un plan moral, c’est surtout pour évoquer ce qu’est être juste aux yeux de Dieu. Être juste aux yeux de Dieu, ce n’est d’abord respecter des commandements fussent-ils de Dieu et/ou de l’Église, même s’ils ne sont pas à négliger !&nbsp;<em>« Devenir juste »</em>, c’est d’abord se tourner vers Dieu avec confiance. Car c’est lui qui scrute et connaît notre cœur (Ps 138), c’est de Lui que nous pouvons attendre (et par Lui que nous pouvons atteindre) une justesse dans nos relations, nos pensées, nos sentiments ou nos attitudes vis-à-vis de ceux et celles que nous croisons chaque jour.</p><p>En ces jours de confinement où nous ne pouvons plus nous rendre « au temple pour prier », nous pouvons cependant demander à Dieu la grâce de devenir ajusté à Sa Parole et demander Son Esprit pour qu’il nous aide à trouver des mots et des attitudes ajustées aux frères et sœurs encore plus isolés ou désemparés par cette situation.</p><p><strong>Christophe Roucou (Mission de France)</strong></p>