Edito - 8 Octobre 2017

Les photos de l'Église catholique en Gironde:

Flickr: 76383460@N06

"Partir, c'est mourir un peu" écrivait le poète*

Nous en faisons tous l'expérience et cela dès que nous abandonnons le confort du ventre maternel. En outre, c'est sans cesse à refaire,
à chaque passage, à chaque transition, demandez donc à Abraham ce qu"il en pense

Il y a des départs plus rudes que d'autres : quitter la maison, quitter le travail, déménager au loin ... mais si c'est pour aller vers la vie !

La communauté des religieuses de la Sainte Famille de Bordeaux va vivre cela en quittant la fondation de Saint Savin. 24 ans de présence, d'amour partagé, de témoignage, de proximité, d'accueil, d'annonce de l'évangile en actes et en parole au cœur de ce beau pays qu'elles aiment tant !

Ce départ s'accompagne aussi de tristesse, d'une tristesse qui n'est pas nostalgique. Elle est plutôt la tristesse de l'épreuve qu’est la disparition, dans nos campagnes, du signe qu’est la vie religieuse consacrée. De nombreuses congrégations se sont ainsi résolues à quitter l'espace rural, parfois pour aller fonder ailleurs, comme les sœurs du Carmel Apostolique qui, il y a 10 ans, ont quitté le Sud-Gironde pour fonder en Colombie. N'en faisons pas la liste, constatons simplement que les appels de ce siècle ne sont pas les mêmes que ceux du XIX° et que si, le signe porté par la vie religieuse consacrée est moins visible, la réalité qu'il exprime doit être portée par les fidèles du Christ qui répondent à l'appel de leur baptême.

Alors, nous fêterons nos sœurs le week-end du 18-19 novembre. Le samedi avec la commune de St Savin, le dimanche avec le secteur pastoral de Cavignac, en invitant largement. Nous fêterons Simone, Claire, Geneviève et Thérèse, sans oublier celles qui ont croisé ici nos vies, pour nous montrer le Christ. Nous fêterons la congrégation des sœurs de la sainte Famille de Bordeaux fondée en 1820 par le P. Pierre-bienvenu Noailles.

"Partir c'est mourir un peu" écrivait le poète, mais quelqu'un d'autre a fait mieux en complétant ainsi la phrase :
"mais s'en aller pour chercher Dieu, c'est trouver la vie."**

Votre curé, Gérard Faure

* Edmond Haraucourt. 1856-1941)

** https://www.youtube.com

 

 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+